Chemins de Compostelle et Patrimoine mondial
Propositions de la Fondation David Parou Saint-Jacques
Site en cours de construction 

Vous êtes ici : AccueilUne gestion impossibleLa gestion des chemins en France

La gestion des chemins en France

Depuis qu'ils sont considérés comme un " Bien unique ", les chemins de Compostelle en France doivent en principe satisfaire aux critères de l'UNESCO en matière de gestion. Mais la façon dont ce Bien a été défini pour répondre à un imaginaire né à la fin du  XIXe siècle ne fournit aucune piste pour trouver une solution.

La question est donc posée de façon récurrente. A l'évidence aucune entité administrative en France n'était en mesure de gérer un Bien aussi mal défini. L'ACIR 'Association deCoopération Interrégionale), créée à l'initiative de la Région Midi-Pyrénées s'est efforcée en vain pendant des années de se faire reconnaître pour jouer ce rôle. Ayant échoué dans ses tentatives d'obtenir un mandat du Conseil de l'Europe ou de l'Institut Européen des Itinéraires Culturels, au début des années 2000, elle a depuis attendu une circonstance plus favorable, essayant en  vain de fédérer plus de trois Régions françaises.

En quinze ans rien n'a donc été fait en dehors des poses de plaques, les municipalités les plus réticentes finissant à la longue par se laisser convaincre par l'afflux de pèlerains contemporains qu'elles sont bien sur un chemin historique. La dernière en date a été posée à proximité du dolmen de Gréalou, haut lieu du pèlerinage compostellan pour une raison toujours non éclaircie.